Hypnose et Thérapie Durable

Une philosophie de la Thérapie 

Depuis quelques années je suis dans la recherche et le travail dans différents types de thérapies, qu’elles soient psychiques ou plus énergétiques.

Il est admis depuis longtemps que des méthodes comme l’hypnose, la PnL ou autres sont considérées comme des Thérapies Brèves. 

L’expérience m’a appris qu’avec l’utilisation de cette sémantique, les partenaires/patients gardent en tête que la résolution de leurs problématiques sera rapide, en quelques sessions, entre 1 et 10 séances.

Dans ma recherche, j’ai mis en place différents outils comme la CrossTherapy (http://www.crosstherapy.fr/) et l’Hypnosophie (www.hno-hypnose.com), pour me permettre une plus grande souplesse dans l’utilisation des différents principes.

À mon sens, nous ne pouvons pas savoir ce qui est nécessaire pour un partenaire qui vient en cabinet. Certains sont dans une dynamique et un objectif plus symptomatique, ils vont faire quelques séances pour travailler sur eux.

D’autres, dans une recherche et surtout une découverte d’eux mêmes peuvent passer quelques mois ou années en thérapie.

Il existe actuellement deux types de thérapies pour la grande majorité :

– Thérapie Brève : Autour de 10 séances

– Thérapie Longue : Sur plusieurs années comme en psychanalyse.

Après quelques années à expliquer que les thérapies brèves pouvaient prendre 2-3 ans, je me rends compte que cela est peut être inutile et qu’il est préférable de proposer une autre direction.

La thérapie durable est donc un concept qui offre l’idée d’une durée en fonction de l’écologie de notre partenaire, et dans une dynamique plutôt à long terme pouvant éventuellement aller jusqu’à 3 ans.

Pourquoi trois ans ? Parce que j’ai constaté que les sessions trop proches (1 par semaine ou par quinzaine) ne permettaient pas aux partenaires de gérer le temps d’intégration qui leur est nécessaire.

Cela peut amener à une saturation et un point de blocage qui passent avec le temps. 

Une séance par mois offre un temps de prise de conscience et d‘autonomisation de sa démarche, entre autres par les différentes tâches que le praticien peut proposer.

Ce rythme correspond à une dizaine de sessions sur une année. Donc une trentaine sur trois ans. La différence avec une psychanalyse et ses séances hebdomadaires qui comporte, de ce fait, une quarantaine de sessions sur une année.

En trois ans, nous pouvons accompagner au changement, à la rééducation et à l’intégration de notre partenaire.

Prenez soin de vous.

Be One 

Pank

La Philosophie de la Thérapie Durable

La Thérapie Durable est réellement une philosophie. Qu’importe la méthode utilisée,comme dans les thérapies brèves qui regroupent à la fois l’hypnose, la PnL et de nombreuses autres écoles, l’idée est de comprendre le cheminement qui nous pousse à mettre en place une relation d’aide durable.

DURABLE, COMME LE DÉVELOPPEMENT ? 

Dans cette notion de durée, il y a deux facteurs qui me semblent importants. 

– Durable dans le fait que cela peut prendre du temps, comme dans le développement durable, il faut bien se rendre compte que pour faire pousser un arbre et plus encore pour faire une forêt, il faut du temps et du respect de ce temps.

En tant que praticien, il est facile de comprendre que nos partenaires ne souhaitent pas passer trop de temps dans leurs thérapies. 

Il est vrai que les changements peuvent être rapides, voire très rapides. C’est d’ailleurs ce que montrent depuis des années les thérapies brèves. Seulement, un changement va et vientrapidement. 

Prenons par exemple un traumatisme qui est arrivé en un instant : un acte, un mot, un instant, un geste. Tout cela s’est facilement ancré en nous et nous avons passé notre temps à le nourrir au fur et à mesure de notre vie.

Nous pouvons facilement changer cette expérience et ce traumatisme, dans cette notion d’immédiateté.

Seulement, pourquoi un changement qui se fait vite d’un côté, ne se ferait pas facilement de l’autre. 

Pour cette raison, la thérapie durable cherche à prendre en compte la ‘rééducation’ liée à ce changement. Apprendre à consolider et maintenir ce changement sans que des compensations ne se fassent.

– Durable comme en agriculture. On peut aller vers une agriculture intensive, souvent rapide et utilisant du round-up et d’autres produits sans respecter les cycles de la nature, le résultat devant être significatif rapidement. 

Parfois il y a cette recherche plus durable pour la terre, parfois plus bio, utilisant le temps et les techniques respectueuses pour l’écologie. Nous retrouvons la même démarche dans la thérapie. 

Dans notre démarche, le temps est un allié, il permet de mettre en place de nouvelles cultures émotionnelles, psychiques et physiques.

Nous recherchons une durabilité dans le temps. 

Par exemple, pour l’arrêt du tabac, nous dire que sous 3 mois notre partenaire ne fumera plus et le mettre dans une statistique de ‘réussite’ n’est pas une logique durable dans la démarche thérapeutique.

La thérapie durable prend donc plusieurs points en compte : 

– Durée indéterminée de la thérapie dans un objectif à la fois écologique et intégratif du changement.

– Durée des changements de notre partenaire dans le temps, sur le plan physique, psychique et émotionnel.

Objectifs de la Thérapie  Durable

Mon objectif est de pouvoir offrir une alternative dans la notion de thérapie, de proposer une façon de pratiquer nos disciplines différemment.

Pouvoir envisager avec nos partenaires une façon de voir et de faire de la thérapie de façon ‘écologique’ par rapport à leurs psychés et leurs équilibres. 

Pour le Praticien, c’est aussi la possibilité d’avoir moins la pression du résultat rapide, en acceptant plus facilement, par le deal de départ, que chacun des participants est responsable de l’avancée de la Thérapie Durable.

Présenter la juste responsabilité du partenaire comme celle du praticien qui ouvre des portes et des possibles.

Nous sommes deux dans la thérapie et l’un comme l’autre ont un devoir à faire.

– Le partenaire de la Thérapie Durable est dans une dynamique active, il est prêt à répondre aux questions, à aller creuser en lui, à donner ses sensations, ses émotions et tout ce qu’il vit intérieurement. L’ouverture de/à soi est un des pré-requis.

– Le praticien de la Thérapie Durable offre un cadre et un temps qui orientent vers plus d’équilibre. Il laisse le temps à son partenaire d’avancer en ouvrant des portes, en questionnant, en exploitant les transes et les symboles. Il ne peut aller que là ou le partenaire le mène. Il a une recherche sur le long terme et d’une homéostasie globale.

Cette vision de la Thérapie Durable se fait dans une volonté d’ouverture et d’intégration de tous les systèmes et des praticiens qui travaillent dans cette dynamique et cette dimension de la thérapie.

Prenez soin de vous.

Be One 

Pank