Hypnose Elmanienne

Il est passionnant de voir les courants d’une discipline. La mouvance de Milton Erickson a été largement développée aux USA et encore davantage dans l’hexagone. Ce dernier est considéré comme le père de l’hypnose moderne.

Erickson était psychiatre et donc issu du domaine médical. Il a proposé une hypnose permissive, permettant de pratiquer sa discipline alors sous le coup d »une interdiction’. Il a développé une hypnose conversationnelle, mettant les inductions plus classiques, impliquant davantage de toucher, de côté.

Dave Elman lui était un homme de scène et de radio, il avait donc une hypnose bien plus directe. L’importance pour lui étant de contourner le facteur critique et de mettre son partenaire dans une ‘profondeur’ permettant une réceptivité accrue.

Notez que Dave Elman n’a jamais été médecin, il formait les médecins à ses principes d’Hypnose pour les opérations sans douleurs, sous Hypno- Anesthésie, et pour permettre en cabinet à ces derniers de trouver des réponses rapides à des problèmes quotidiens. Il enseignait des techniques permettant de mettre le patient en 3 minutes dans un état qui anesthésie.

Prenons la définition de l’hypnose par ces deux grands hommes.

Pour Erickson : Un état de conscience dans lequel vous présentez à votre sujet une communication, avec une compréhension et des idées, pour lui permettre d’utiliser cette compréhension et ces idées à l’intérieur de son propre répertoire d’apprentissages.

Pour Elman : c’est un contournement du facteur critique pour mettre en lien le conscient et le subconscient.

La première grande différence entre les deux visions de cette discipline est la notion de facteur critique mise en avant dans le système Elman.

Dans ce courant il est nécessaires de contourner non pas le conscient mais la barrière qui ‘sépare’ et surtout protège le subconscient des différentes influences extérieures.

Pour Elman, le facteur critique ne se développe qu’à partir de six ans. Avant nous sommes dans un état de transe constant ( État Hypnotique), ne permettant aucunement de différencier les informations.
Nous assimilons tout ce qui est proposé comme vrai, nous sommes comme en séance en état d’Hyper réceptivité.

La première chose a faire donc est de contourner ce barrage. Pour se faire il y a différents processus simples :

– Les inductions
– Les focus internes (souvenirs/ sensations/ émotions/ prise de conscience du corps)
– L’imagination ( par essence l’imaginaire n’oppose aucune résistance)
– Les interruptions de pattern…

Jerry Kein, l’élève de Elman qui a réhabilité cette méthode dans les années 70, explique que pour lui il n’y a pas à être permissif. Il estime que le patient doit faire sa part du travail.

Pour Elman et Kein il y a deux choses de marquantes

1) Les patients/clients doivent accepter les suggestions comme étant justes et bonnes pour eux et qu’elles vont fonctionner pour eux. C’est le travail du patient pendant la séance.
Dans cette école , nous estimons que nous faisons 50 pour cent du travail en tant que thérapeute et que les patients feront les 50 autres.

2) Nous faisons prendre conscience de l’État de transe.
Ce point est extrêmement important, le client doit savoir que ça marche.

La preuve est un point essentiel à l’assimilation dans cette école.

La méthode conversationnelle a cela de superbe de mettre en transe sans la prise de conscience de cette dernière…  Seulement beaucoup de clients se demandent si réellement ils étaient en Transe.

Les inductions font partie des différences entre les deux écoles.

Dans l’hypnose Elmanienne, nous considérons que notre partenaire doit être induit le plus rapidement possible. Une séance est limitée dans le temps, il est donc positif d’aller à l’essentiel.
Nous utilisons facilement les instants ou les rapides en somme en moins de 5 minutes notre partenaire doit être en niveau suffisant pour faire une séance.

Ce niveau permet une véritable programmation positive du partenaire.

Je pense sincèrement que l’hypnose Elmanienne a de grandes choses à apporter dans l’hexagone. À l’heure ou je lis que des praticiens souhaitent ‘réhabiliter’l’hypnose classique, il pourrait être intéressant de remettre en avant cette méthode.

Elle a été prouvée et éprouvée depuis des années. Elle n’est ni mieux ni moins bonne que l’hypnose ericksonienne, elle présente l’avantage d’être plus directe et plus responsabilisante.

Vous avez des questions ? 

hype.ose@gmail.com

Induction Elman

Résultat de recherche d'images pour "elman induction"

L’induction Elman est une des inductions les plus connues dans le domaine de l’hypnose thérapeutique.

Elle est rapide et facilement utilisable. Voici deux vidéos qui vous permettront de l’apprendre et de l’utiliser facilement dans vos pratiques.

Où Trouver une école ou un praticien d’Hypnose Elmanienne ?

new-hno-logo-carre-png

J’ai fait une petite vidéo pour répondre à cette question. (maj Mai 2018 >> Seconde vidéo)

De façon général, il n’y a pas de formation Hypnose Elmanienne existante. Il y a Gerald Kein avec son OmniHypnosis (https://omnihypnosis.com/) qui est le principal successeur de Dave Elman.

Kein a revendu son école et Hansruedi Wipf a repris cette dernière pour l’a développer. Donc concrètement, à moins de trouver un praticien certifié Omnihypnosis, il n’y a pas de formation Hypnose Elmanienne Certifiante.

Ce qui ne veut pas dire que des écoles à tendance Elmanienne n’existent pas. Je n’en connais pas et même la formation que je propose est de cette tendance.

N’hésitez pas à vous informer auprès des établissements pour savoir si l’enseignement représente juste quelques techniques comme l’induction Elman. L’hypnose que partage Kein est complète et pas limité à une induction.

 Wipf va mettre en place des certifications instructeurs Omnihypnosis.

Pank (Nov 2016)